fbpx

Bonjour et bienvenue dans ce post. Aujourd’hui, je voudrais traiter de l’hypersensibilité chez les fumeurs, ou plutôt, pourquoi j’estime que les hypersensibles sont plus facilement attirés par la cigarette. Le monde médical  n’aborde malheureusement jamais les émotions dans le traitement de l’addiction à la nicotine, alors que c’est un point essentiel, même chez les personnes n’étant pas hypersensibles. D’autre part, et très logiquement quand on analyse bien l’addiction à la nicotine, on comprend que les hypersensibles ont plus de mal à arrêter de fumer

Arrêter de fumer quand on est hypersensible

Qu’est ce que l’hypersensibilité ?

L’hypersensibilité est un trait de caractère particulier. Beaucoup d’entre nous, (j’en suis un aussi) prennent ce trait de caractère pour un handicap. Effectivement, cela peut l’être quand les écarts d’émotions sont antagoniques. Les fortes émotions fatiguent énormément, elles puisent l’énergie de l’individu qui ressentira d’autant plus d’émotions négatives à son encontre. Bref, un cercle vicieux s’installe, dont il peut être parfois difficile d’en sortir. 

Outre l’handicap, un hypersensible peut ressentir des effets gênants. Oui car l’un des trait de caractère d’un hypersensible, c’est l’absence d’intérêt vénal dans une relation, quelqu’elle soit. Or, justement les esprits malins prennent souvent pour cible des personnes qui semblent “crédules” à leurs yeux. Effectivement, un hypersensible est codé de façon à penser que tout le monde est gentil et bienveillant, ou tout au moins, en a l’intention.

L’hypersensible, au fil des expériences, apprend à se méfier des supercheries et des arnaques en tout genre. 

Au delà de ces inconvénients, une hypersensibilité qui est bien maitrisée donne de l’intuition. L’hypersensible a aussi le sens des détails, les choses qui paraissent parfois insignifiantes pour le commun des mortels ont un sens pour d’autres sachant les observer. 

Les qualités sont généralement l’écoute, l’empathie, la générosité et la créativité.

Je pourrais pousser les études bien plus loin, mais ce n’est pas mon métier. Résumer l’hypersensibilité me semble impossible tant le sujet est vaste et varié. Je dirais qu’il y a autant de variables que de personnes concernées.

Fumeur et hypersensible

Abordons maintenant le sujet qui nous intéresse ! Il y a beaucoup d’hypersensibles qui ne sont pas tombés dans l’addiction à la nicotine, et fort heureusement !!! Nous allons passer en revue les raisons pour lesquelles d’autres ont été, ou sont victimes de Big Tabacco.

La nicotine est un “NARCOTIQUE”

Définition de narcotique : Qui engourdit la sensibilité. Sur la page internet Larousse : “ Se dit d’une substance qui provoque un assoupissement, un relâchement musculaire et une diminution, ou une abolition de la sensibilité.”

Qui l’avait de tête cette définition ? N’est-elle pas adaptée justement aux personnes recherchant à occulter leurs émotions ou leur hypersensibilité ? 

Bien sûr que oui, dans le mille ! Mais pas que… La nicotine est une molécule complexe qui est à la fois excitante et anxiolytique. Fumer permet donc d’assoupir la part de sensibilité que vous avez du mal à gérer, de vous secouer si vous en avez besoin pour être “comme les autres” ou paraitre “comme” la société voudrait vous voir, tout en délivrant ses effets anxiolytiques… Ça serait peut être un remède intéressant si cela n’était pas mortel… Désolé, je vous bouscule un peu ! 

Passons donc à la suite : 

Le voile de fumée…

Sortir du voile de fumée pour s’accomplir

C’est une chose que je souligne souvent avec les stagiaires. Il y a parfois, des personnes qui ne souhaitent pas tout voir d’eux même, ou alors, pas tout montrer… Le refuge derrière un voile de fumée est pratique selon les circonstances, notamment lors d’incidents graves de la vie, quelqu’ils soient… Cela permet d’occulter des sentiments ou des événements désagréables lorsque il n’est pas encore temps de les traiter. 

Vient toujours un temps où il faudra tirer le rideau, Victor Hugo disait : “Rien n’arrête une idée dont le moment est venu”. Notre cerveau réveille une à une les zones sensibles afin que nous puissions les prendre en charge, et par conséquent laisser place à d’autres préoccupations nécessaires à notre vie. 

Il n’est pas nécessaire de tirer sur le rideau pour arrêter de fumer. Par expérience, le seul travail de savoir qu’il y a quelque chose derrière le voile permet de dégoupiller le processus. Le cerveau fera lui-même le chemin et amorcera le travail le moment venu. 

J’explique dans mon livre, le processus des grandes décisions de la vie selon la pyramide de Maslow : 

  • Occupons nous d’abord de ce qui est vital ! , la base de la pyramide est constituée des besoins physiologiques comme “respirer” -> Arrêter de fumer commence dès la base de la pyramide. 
  • Le second étage de la pyramide est la sécurité -> la vie, un toit, du chauffage
  • Le troisième, l’appartenance -> Amours, amitié, famille, sentiment
  • Le quatrième : Le besoin d’estime, de confiance en soi, de reconnaissance.
  • Le tout facilite l’accomplissement personnel 

L’intégration dans un groupe

Nous étions jeunes, nous avions besoin d’identité, nombre d’entre nous  ont rejoint le groupe des fumeurs. J’aborderai dans le point suivant la “cool attitude” véhiculée par les loobies. 

Depuis la nuit des temps, les hominidés ont besoin du “groupe”, ne serait- ce que pour leur survie. Notre cerveau primaire a peu évolué depuis 800 000 ans. L’être humain n’a jamais été taillé pour chasser seul (avant les armes à feu). Combien même, il n’aurait pas eu assez de temps pour cueillir ET chasser ET cuisiner ET s’occuper de la vie courante. 

Je le disais, notre cerveau en est encore là, car nous avons eu besoin du “groupe” depuis la nuit des temps. Notre civilisation moderne nous offre la capacité de vivre seul que depuis 70 ans, et encore, l’indépendance financière et maritale de la Femme ne remonte pas si loin…

C’est donc naturellement et inconsciemment que nous nous dirigeons vers les autres et que nous utilisons des rites d’intégration. Sous les “faux” messages distillés par les lobbies, nous sommes allés vers “la Liberté”, la “cool attitude”, “la virilité”, “la distinction”… 

Cette première phrase : -” T’en veux une” ? “Allez, prend une taf”… 

Le groupe est une des composantes de l’entrée dans le tabagisme

Le message marketing des lobbies du tabac

Il n’est déjà pas simple d’échapper aux fausses croyances distillées par les lobbies de la cigarette pour les personnes qui ne sont pas hypersensibles. Après la lecture des points précédents, j’imagine que vous ne doutez plus du piège qui s’est refermé sur vous après la première cigarette. 

Avant 1960, aux états-unis, les cigaretiers communiquaient sur l’aspect “santé” ! Oui rien que ça (ils sont capables de tout sauf du meilleur). Après avoir été retoqués par le gouvernement, suite disons le, à la dénonciation du reader digest qui devait avoir une journaliste de la même ténacité qu’Élise Lucet , l’industrie du tabac s’est mise à communiquer sur la cool attitude et sur les besoins primaires, en réalisant des études psychologiques sur leurs prospects. 

Ils ont toujours été à la pointe du marketing. Ils ont d’ailleurs été les premiers, après le gouvernement américain à employer Edouard Bernay, père fondateur du marketing moderne et des stratégies de manipulation des masses, vous trouverez son “oeuvre” dans ce livre : Propaganda

Comment arrêter de fumer quand on est hypersensible ?

Beaucoup malheureusement arrêtent dans la souffrance, ne comprenant pas ce qu’il leur arrive. J’espère que les causes profondes évoquées ci-dessus vous aiderons à trouver la voie. 

La première chose à faire est d’accepter, d’assumer votre hypersensibilité, puis jour après jour d’en faire une force, un atout ! Servez-vous en comme d’un levier ! Si vous recherchez un guide, j’ai construit toute la méthode de stoplaclope.com en prenant en compte les émotions ! D’ailleurs le programme est gai ! Nous le savons tous, ce n’est pas les aspects mortifères qui aident les fumeurs à arrêter de fumer. 

Choisissez un bon effet de levier 😉

Comment cela fonctionne ? C’est un programme conçu méthodologiquement pour accompagner les lecteurs ou les stagiaires jour après jour. Dans un ordre bien précis nous aborderons les quatre pilier de l’addiction à la nicotine. Chaque pilier est lui-même chapeauté par les émotions. Nous allons donc travaillé la surface de ces émotions, juste assez pour les prendre en compte, mais pas trop non plus pour ne pas réveiller d’éventuels troubles douloureux. Chez certains d’autres vous, il faudra d’abord se débarrasser de la cigarette avant d’aller voir plus loin… Chaque chose en son temps ! 

La méthode intégrale pour arrêter de fumer est un véritable coaching, conçu pour être en intéraction avec d’autres fumeurs si vous en avez besoin, mais aussi avec votre coach. Personnellement, j’avais besoin de régler mon problème seul, dans mon coin. Dans ce cas le livre sera votre guide. D’autres préféront un accompagnement bien cadré, les stages sont à votre disposition ! J’ai également conçu une offre “hybride” grâce aux demandes. 

C’est à ma connaissance la seule méthode d’arrêt du tabac qui prend en compte les émotions et le conditionnement 

Qui est Arnaud Lefebvre ? 

Arnaud Lefebvre, après 24 ans de grand tabagisme, est coach-accompagnant à l’arrêt de la cigarette depuis début 2018. Fort de l’expérience des stages en dynamique de groupe, c’est en toute logique qu’il a écrit le livre “La méthode intégrale pour arrêter de fumer“. Le livre est un véritable coaching construit avec des outils modernes et innovants, c’est gai et ludique grâce aux médias consultables sur le site internet. Ils sont réservés exclusivement aux lecteurs.

Arnaud Lefebvre, coach arrêt du tabac

";