fbpx

Quelques infos sur le tabac

L'origine du tabagisme

Le marché français, c’est 18 milliards d’euros (sans le marché parallèle). Les bénéfices se partagent principalement entre cinq géants du tabac. L’unique raison pour laquelle des personnes fument, c’est que c’est extrêmement lucratif !
Le tabac est l’un des plus gros business de la planète qui se perpétue facilement grâce à l’addiction à la nicotine.

De plus, le lobbying est présent partout. Par exemple, Philip Morris alloue plus de 500 000 euros de budget au parlement européen pour l’organisation d’événements auxquels les politiques sont invités.
Aussi, plusieurs livres traitent du sujet* . Le film «Thank you for smoking » relate, quant à lui, l’ensemble de l’oeuvre des fabricants américains, en soulignant le travail d’Hollywood afin de faire rentrer le tabac dans l’inconscient collectif : les réalisateurs et acteurs obtenaient des bonus pour fumer à l’écran ! Souvenez-vous des grandes scènes du cinéma, Henri Fonda, Audrey Hepburn, Humphrey Bogart, Jean-Paul Belmondo, Yves Montant … Et n’oublions pas, qu’en France, les cigarettes étaient distribuées gratuitement aux militaires lors du service militaire.

D’autres raisons sont d’ordre psychologique et sociale : Fumer pour faire partie d’un groupe, fumer pour se donner de l’assurance, masquer une timidité ou d’autres choses, l’image du cow-boy, viril, séducteur … La liste est longue.

* Source :
Le rideau de fumée de Gérard Dubois
Comment la mafia du tabac nous manipule de Marc Lomazzi
La vérité sur la cigarette électronique du Pr JF ETTER

La première cigarette

Tout fumeur confirme que la première cigarette fut horrible, dégoûtante. Cette cigarette procure des nausées, un sentiment d’étouffement, la tête tourne, les intestins se contractent.

En effet, il s’agit de la réaction du corps à chaque fois qu’il est confronté à un poison, quel qu’il soit. Par exemple, celui du monoxyde de carbone – Le gaz des chauffages défectueux qui tue nombre de personnes dans leur sommeil – il passe très rapidement dans le sang et se fixe aux globules rouges à la place de l’oxygène.

Nous sommes persuadés de ne pas tomber dans l’addiction. En insistant, on parvient à accepter ce poison par accoutumance.

Les impacts du tabac sur la santé physique

L’inhalation de monoxyde de carbone a pour effet de réduire la quantité d’oxygène disponible pour les muscles, le cerveau et le cœur. Pour rappel, la fonction principale des globules rouges est d’oxygéner l’ensemble du corps humain. Le tabac altère les capacités physiques, cognitives et sexuelles.

Ensuite, la nicotine est un pesticide neuro-toxique. La nicotine est à la fois un déclencheur de cancer mais aussi un accélérateur, selon les dernières études. De plus c’est un poison mortel en cas de d’overdose …

Le goudron est le plus gros facteur du cancer des poumons.
Fumer altère les vaisseaux sanguins, augmente la fréquence cardiaque et ouvre toute la panoplie des maladies cardio-vasculaires. Ces maladies cardio-vasculaires sont d’ailleurs la cause de mortalité numéro une chez les femmes (dès 35 ans …). Mais aussi des BPCO : bronchopneumopathie chronique obstructive. Cette maladie laisse malheureusement mourir la personne d’insuffisance respiratoire, ou pire, de se voir mourir d’étouffement …

Enfin, notre moteur (corps) est programmé pour une certaine longévité. Plus l’usure se fait rapidement, plus les risques de mortalité précoce sont présents. Par ailleurs, les aldéhydes et solvants, très nombreux dans la fabrication des cigarettes (y compris les E-liquides) sont tous classés toxiques, cancérogènes et allergènes par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).
Nombre de fumeurs subissent des séquelles physiques, des retraits de dents, l’amputation de la langue ou encore une trachéotomie …

Les impacts du tabac sur la santé mentale

La nicotine est à l’origine un pesticide neuro-toxique.
Cela veux dire qu’elle grille les neurones du cerveau. C’est ce qu’il se produit quand on utilise une bombe «insecticide». La longue agonie de l’insecte qui tourne sur lui même est dû à la perte de ses facultés cognitives à utiliser son corps.
Cela entraîne une altération ponctuelle des capacités d’apprentissage et de mémorisation. Que penser du cocktail ammoniaque/nicotine … ?

Enfin, le mythe des fumeurs ayant besoin d’une cigarette pour se concentrer s’effondre car le monoxyde de carbone joue un rôle essentiel dans la perte d’oxygénation du cerveau. Cela fait partie des nombreuses fausses croyances du tabac.
Nous pouvons aussi évoquer la présence de nanoparticules dans certains tabacs ainsi que dans certains E-liquides. Peu de recul, pas d’étude concrète, mais je doute que la présence de cuivre, plomb, zinc, fer et aluminium soit bénéfique pour la santé.

Arrêt du tabac et alcool

Il est important d’apporter quelques précisions concernant l’arrêt de la cigarette et de la consommation d’alcool.

Nous allons souligner deux choses :

La consommation sociale : Le risque de report des addictions est très important, il est essentiel d’être vigilant. Je recommande vivement la réduction de la consommation d’alcool pendant les premières semaines pour deux raisons : La tentation et les risques de « Craving »  (envi irrésistible) surviennent rapidement avec le 2ème ou 3ème verre d’alcool. La seconde sera un avantage de poids, car je vous propose d’arrêter de fumer sans grossir.

La consommation régulière d’alcool : Je me dois de préciser que je ne peux pas prendre en charge les personnes ayant une dépendance à l’alcool. Effectivement, le sevrage tabagique est extrêmement difficile lors d’une double addiction. Le sevrage d’alcool nécessite un encadrement médical pointu. Effectivement, il y a un danger de mort lors du sevrage alcoolique. 

 

Je vous propose ce petit test :

1/ Avez vous déjà ressenti le besoin de diminuer votre consommation d’alcool ?

2/ Votre entourage vous a t’il déjà fait remarquer votre comportement vis à vis de l’alcool ?

3/ Avez vous déjà eu l’impression que vous en consommez beaucoup (trop)

4/ Avez vous déjà eu besoin d’alcool dans la journée pour vous sentir bien ?

 

A partir de deux réponses positives, envisagez d’abord un sevrage total d’alcool avant l’arrêt de la cigarette. C’est le conseil donné par les collectivités et instances sanitaires.